MASTER Études européennes et internationales

Contenus et types d'enseignement

Connaissances scientifiques à acquérir

Ce cursus a pour objectif de délivrer un ensemble de savoirs théoriques mobilisant les apports les plus récents de la recherche universitaire sur les questions européennes. Il s’attache également à transmettre des savoir-faire précis sur les métiers et l’environnement institutionnel de l’Union européenne via la mise en situation professionnelle, la présentation d’études de cas, l’organisation de voyages d’étude et l’offre d’options permettant d’acquérir une première expertise pluridisciplinaire (sociologie politique, droit de l’Union européenne, économie) sur des thématiques inscrites à l’agenda des politiques européennes. Cette spécialisation est en outre favorisée par la réalisation d’un stage de longue durée (3 à 6 mois) et/ou d’un mémoire de recherche. Les groupes de travail, les exercices de simulation et l’accompagnement des projets professionnels contribuent enfin au développement de savoir-être professionnels particulièrement précieux dans la constitution des carrières européennes et internationales.
 

Description générale du contexte

Dans la précédente habilitation, la mention Etudes européennes et internationales (EEI) s’intitulait Politiques européennes et se composait de trois spécialités en Master 2. La nouvelle maquette pédagogique propose pour l’essentiel de renouveler les formations existantes, systématiquement bien évaluées par l’HCERES, avec le maintien de trois parcours types :
  • Politiques européennes et affaires publiques (M2 PEAP)
  • Politiques européennes et franco-germaniques (M2 GER)
  • Sécurité de l’Europe et stabilité internationale (M2 SESI)

Compétences à acquérir

  • être capable de travailler efficacement dans un environnement international et multiculturel ;
  • savoir mobiliser des réseaux et faire preuve de réactivité ;
  • être en mesure d’analyser des situations complexes et multipolaires ;
  • savoir synthétiser et vulgariser des informations à destination d’opérateurs publics et privés variés aux échelles régionale, nationale et européenne ;
  • être capable d’intervenir en langue étrangère face à des publics de spécialistes ;
  • savoir travailler en équipe.

Ouverture internationale

La mention EEI se caractérise par son importante ouverture internationale. Nombre des stages effectués par les étudiants se déroulent à l’étranger, soit dans l’un des États membres de l’UE (avec Bruxelles, puis l’Allemagne et la Pologne comme principales destinations) soit hors de l’Europe, notamment dans le cadre du parcours SESI.
De nombreux cours sont par ailleurs dispensés en anglais, mais aussi en allemand dans le cadre du parcours GER. A partir de 2018, les étudiants auront en outre la possibilité de pratiquer, de manière facultative, une langue étrangère autre que l’anglais au sein de l’école des langues interne à l’IEP.
Soulignons, enfin, que les doubles diplômes de Master avec les universités Jagellonne à Cracovie et Viadrina à Francfort-sur-l’Oder favorisent le maintien d’un recrutement transfrontalier en dépit de certains facteurs qui infléchissent l’internationalisation des promotions étudiantes (un recrutement davantage centré sur les élèves de l’IEP et un recrutement en M1).
 
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :120
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):12

Objectifs du programme

Le parcours PEAP a pour objectif de former une trentaine d’étudiants aux cadres d’analyse et aux outils conceptuels et professionnels requis pour l’exercice des « métiers de l’Europe ». A l’issue de cette spécialité, l’étudiant a la capacité d’exercer les métiers de la représentation d’intérêts au sein de collectivités territoriales, d’entreprises, de fédérations sectorielles, d’ONG et d’autres organisations de la « société civile européenne » travaillant avec les institutions européennes : représentants d’intérêt auprès des institutions européennes, chargés de mission Europe au sein des collectivités territoriales et des entreprises, consultants en affaires publiques, assistants parlementaires, fonctionnaires européens, métiers de l’expertise, de la formation, de l’enseignement et de la recherche.

Compétences à acquérir

  • Bonne connaissance des métiers et de l’environnement institutionnel de l’UE ;
  • Expertise pluridisciplinaire (sociologie politique, droit communautaire, économie européenne) sur les politiques publiques de l’UE ;
  • Savoir-faire et savoir-être professionnels et théoriques fondés sur les apports les plus récents de la recherche universitaire, nourris par des projets tutorés, des voyages d’études et des simulations, puis prolongés par un mémoire ou, le plus souvent, par un stage d’une durée de 3 à 6 mois.

Les savoir-faire et savoir-être visés sont les suivants : être capable de travailler dans un environnement international ; analyser des situations complexes et multipolaires ; savoir mobiliser des réseaux du policy process communautaire ; être capable de synthétiser et de vulgariser des informations à destination d’opérateurs publics et privés variés aux échelles régionale, nationale et européenne ; maîtriser les compétences du fundraising ; travailler en équipe ; maîtriser les outils de communication du « faire savoir ». Les jeux d’options et les groupes de travail comme le développement de travaux réalisés en autonomie permettent également aux étudiants de constituer des formes d’expertise et de première spécialisation autour de thématiques inscrites sur les agendas des institutions européennes.

Contact

Marie Martin De La Salle

Adam Ffoulkes Roberts

Équipe pédagogique

Jay Rowell

Francisco Roa Bastos

Karim Fertikh

Jean-Philippe Heurtin

Etienne Ollion

Florent Pouponneau

Magdalena Hadjiisky

Julie Sedel

Philippe Juhem

Sebastien Michon

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :120
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):13

Objectifs du programme

Conformément à sa double vocation, le parcours Politiques européennes et franco-germaniques dispense des savoirs et des savoir-faire qui peuvent être mobilisés dans des activités professionnelles exercées tant à l’échelle européennes qu’au sein de la coopération franco-allemande. Un premier groupe rassemble les emplois de cadres administratifs, nécessitant la maîtrise de compétences en matière d’organisation, de management et de coordination. Ce diplôme vise également le travail d’expertise et de conseil, qui fait appel à la mobilisation de connaissances et d’aptitudes variées en matière de traitement, de diffusion et de vulgarisation des informations. En ce qui concerne plus précisément les secteurs et les métiers auxquels peut mener le parcours Politiques européennes et franco-germaniques, citons notamment : chargés de projet au sein d’institutions, organisations, associations et groupes d’intérêts européens faisant appel à des compétences franco-allemandes ; responsables de projets et de formations en matière de coopération européenne et transfrontalière ; professions liées aux échanges culturels, universitaires et scientifiques franco-allemands voire, plus largement, européens et internationaux.
 

Compétences à acquérir

  • développer une connaissance approfondie des institutions politiques, du modèle économique et du système juridique allemands ;
  • détenir des savoirs spécialisés sur la coopération franco-allemande et transfrontalière ;
  • savoir mobiliser et animer des réseaux d’échanges (notamment culturels et universitaires) franco-allemands ;
  • être capable de monter et gérer des programmes de coopération interrégionale et transfrontalière (INTERREG) ;
  • maîtriser un ensemble d’outils et d’instruments de communication dans des contextes binationaux et interrégionaux ;
  • être capable de travailler dans un environnement biculturel ;
  • savoir intervenir en allemand face à des publics professionnels ;
  • être capable de travailler en France comme en Allemagne.

Contact

Adam Ffoulkes Roberts

Valérie Lozac'H

Équipe pédagogique

Karim Fertikh

Sebastien Michon

Jean-Philippe Heurtin

Jay Rowell

Julie Sedel

Helene Michel

Philippe Juhem

Florent Pouponneau

Magdalena Hadjiisky

Francisco Roa Bastos

Etienne Ollion

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :120
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):12

Objectifs du programme

Le parcours SESI a pour objectif de former une vingtaine de spécialistes des questions de sécurité européenne et internationale, aptes à utiliser les savoirs fondamentaux et opérationnels de ce nouveau domaine d'action de l'Union européenne et capables de développer une expertise tant de praticien que d'analyste. Les compétences techniques visées sont principalement un savoir précis et actualisé sur le fonctionnement de l'Union européenne, son interaction avec les autres acteurs internationaux, sa politique étrangère et de sécurité commune ainsi que la coopération européenne en matière de sécurité interne, en particulier face aux menaces terroristes. Inscrite dans une triple logique pluridisciplinaire, professionnalisante et transversale des dimensions interne et internationale, le parcours SESI forme aux métiers de la sécurité européenne, en particulier au sein des organisations européennes de défense et de sécurité, des ONG et dans les services étatiques en charge de ces questions, ainsi que dans les entreprises, cabinets d'expertise et de consultants intéressés par les zones de tension et les risques sécuritaires, sans oublier les métiers de la formation, de l’enseignement et de la recherche.

Compétences à acquérir

très bonne connaissance des métiers et de l’environnement institutionnel de l’UE, y compris le cadre international dans lequel est exercée la politique étrangère et de sécurité commune (PESC) ;
expertise pluridisciplinaire (sociologie politique, droit communautaire, économie européenne) sur les enjeux de sécurité interne et l'action extérieure de l'Union européenne, au premier rang desquels ses politiques étrangères et de sécurité ;
savoir-faire et savoir-être professionnels et théoriques fondés sur les apports les plus récents de la recherche universitaire, nourris par des projets tutorés, des missions d’études et des simulations, puis prolongés par un mémoire ou, le plus souvent, par un stage d’une durée de 3 à 6 mois.

Les savoir-faire et savoir-être visés sont les suivants : être capable de travailler dans un environnement international et un contexte de crise ; analyser des situations complexes et multipolaires ; savoir mobiliser des réseaux du policy process communautaire ; être capable de synthétiser et de vulgariser des informations à destination d’opérateurs publics et privés variés aux échelles régionale, nationale et européenne ; maîtriser les outils de communication du « faire savoir »; travailler en équipe ; maîtriser les compétences du fundraising. Les jeux d’options et les groupes de travail comme le développement de travaux réalisés en autonomie permettent également aux étudiants de constituer des formes d’expertise et de première spécialisation autour de thématiques inscrites sur les agendas des institutions européennes.
 

Contact

Adam Ffoulkes Roberts

Alexis Vahlas

Équipe pédagogique

Sebastien Michon

Karim Fertikh

Jean-Philippe Heurtin

Jay Rowell

Magdalena Hadjiisky

Florent Pouponneau

Etienne Ollion

Helene Michel

Philippe Juhem

Francisco Roa Bastos

Julie Sedel

Pré-requis obligatoires

Pour les étudiants inscrits au titre du Master 1 dans une autre mention de Master que la mention Etudes Européennes et Internationales ainsi que pour les étudiants en provenance d’une autre Université que l’Université de Strasbourg, un contrôle des attendus sera opéré comme suit : Connaissance très solide des institutions européennes et de ses politiques, formation poussée à la science politique, notamment de l’Europe, projet professionnel pertinent par rapport au parcours demandé.

Pré-requis obligatoires

Pour les étudiants inscrits au titre du Master 1 dans une autre mention de Master que la mention Etudes Européennes et Internationales ainsi que pour les étudiants en provenance d’une autre Université que l’Université de Strasbourg, un contrôle des attendus sera opéré comme suit :
Bonne connaissance des institutions européennes et du système allemand, formation à la science politique, bonne maîtrise orale et écrite de l’allemand (niveau minimum : B2), projet professionnel pertinent par rapport au parcours.

Pré-requis obligatoires

Pour les étudiants inscrits au titre du Master 1 dans une autre mention de Master que la mention Etudes Européennes et Internationales ainsi que pour les étudiants en provenance d’une autre Université que l’Université de Strasbourg, un contrôle des attendus sera opéré comme suit : Connaissance très solide des institutions internationales et européennes, capacité à travailler en anglais, projet professionnel pertinent par rapport au parcours SESI.

Débouchés

La mention Etudes européennes et internationales (EEI) forme aux métiers de l’Europe et notamment aux fonctions suivantes : représentants d’intérêts auprès des Institutions européennes ; chargés de mission Europe au sein des collectivités territoriales et des entreprises ; consultants en affaires publiques ; assistants parlementaires ; fonctionnaires européens ; professionnels de la coopération internationale ou décentralisée franco-polonaise et franco-allemande ; analystes et consultants sur les enjeux de la sécurité. Cette mention initie par ailleurs les étudiants qui suivent la voie « recherche » (comprenant une unité d’enseignement « Méthodologie de la recherche en sciences sociales » et sanctionnée par la réalisation d’un mémoire) aux métiers de l’expertise, de la formation, de l’enseignement et de la recherche.
 

Poursuite d'études

Collège d’Europe (campus de Bruges ou de Natolin), PrépENA ou INET pour les concours administratifs, doctorat pour les étudiants ayant effectué un mémoire de Master.
 

Codes Rome

  • K1401 - Conception et pilotage de la politique des pouvoirs publics
  • K1404 - Mise en œuvre et pilotage de la politique des pouvoirs publics
  • K1405 - Représentation de l'Etat sur le territoire national ou international
  • K1802 - Développement local
  • E1103 - Communication

Codes Rome

  • K1401 - Conception et pilotage de la politique des pouvoirs publics
  • K1404 - Mise en œuvre et pilotage de la politique des pouvoirs publics
  • K1405 - Représentation de l'Etat sur le territoire national ou international
  • K1802 - Développement local
  • E1103 - Communication

Codes Rome

  • K1401 - Conception et pilotage de la politique des pouvoirs publics
  • K1404 - Mise en œuvre et pilotage de la politique des pouvoirs publics
  • K1405 - Représentation de l'Etat sur le territoire national ou international
  • E1103 - Communication

Structure et organisation pédagogiques


Au premier semestre, cette organisation s’articule tout d’abord autour d’un tronc commun aux trois parcours, qui comprend deux unités d’enseignement (UE) : les étudiants doivent obligatoirement suivre les trois cours de l’UE 1, consacrée aux actualités européennes, et doivent choisir deux des quatre cours de l’UE 2 portant sur différentes actions sectorielles de l’Europe. Ce tronc commun, qui totalise 90 HCM, est crédité de 15 ECTS. Le cursus prévoit ensuite trois UE (UE 3, UE 4 et UE 5) spécifiques à chaque parcours, qui comportent respectivement deux cours de 18 HCM. Ce module de spécialisation, crédité de 9 ECTS, est obligatoire pour tous les étudiants. Les étudiants effectuant un mémoire doivent impérativement choisir l’UE 6 intitulée « Méthodologie de la recherche en sciences sociales". Il existe enfin six UE d’ouverture transversales à la mention (UE 7, UE 8, UE 9, UE 10, UE 11, UE 12), créditées chacune de 3 ECTS. Les étudiants qui font un stage peuvent choisir, à leur convenance, deux de ces UE, tandis que leurs camarades rédigeant un mémoire n’en prennent qu’une.
Au second semestre sont évaluées l’UE 13, centrée sur les activités de professionnalisation, et l’UE 14, validée par la réalisation d’un stage de longue durée (4 à 6 mois) assortie d’un rapport, ou par la rédaction d’un mémoire. Ces UE sont respectivement créditées de 12 et 18 ECTS.

Il convient enfin de mentionner la particularité des deux doubles diplômes que l’IEP de Strasbourg gère avec les universités Viadrina (Francfort-sur-l’Oder) et Jagellonne (Cracovie). Durant la première année de Master, ces formations – qui accueillent chacune entre 6 et 14 étudiants – se déroulent dans l’établissement partenaire, où sont dispensés des enseignements fondamentaux et disciplinaires sur les questions européennes. Durant la deuxième année de Master, les étudiants en double diplôme sont inscrits dans l’un des trois parcours (P EAP, GER, SESI) proposés par l’IEP de Strasbourg, dont ils suivent les cours d’approfondissement et de spécialisation. A la différence de leurs camarades, toutefois, ils doivent impérativement rédiger un mémoire. La réalisation d’un stage de trois mois minimum (sans rédaction de rapport) est également obligatoire pour les étudiants du cursus franco-allemand, facultative pour ceux du diplôme franco-polonais.

Programme des enseignements

Politiques européennes et affaires publiques

Politiques européennes et franco-germaniques

Sécurité de l'Europe et stabilité internationale

Contact

Institut d'Etudes Politiques

47 AVENUE DE LA FORET NOIRE
67082 STRASBOURG
0368858400

Valérie Lozac'H