MASTER Administration publique

Contenus et types d'enseignement

Connaissances scientifiques à acquérir

Connaissances, juridiques, économiques, gestionnaires et de sciences administratives, nécessaires aux fonctions d’encadrement et de pilotage dans une administration ou un organisme para-public.

Description générale du contexte

La mention Administration publique s’appuie sur un M1 piloté par l’IPAG et sept M2 pilotés ou hébergés par plusieurs des instituts, le plus souvent en coopération (CF. infra).

Au niveau M2, elle trouve son origine dans la création du DESS Collectivités locales en 1976 à l’initiative du Professeur HERTZOG. Sur cette base, plusieurs formations se sont développées, au sein de l’ex-Université Robert Schuman dans le domaine de la formation aux fonctions dans l’administration publique ou en relation avec l’administration publique.
La mention Administration publique est née lors de la campagne d’habilitation pour la période 2005/2008. Elle comportait, à cette époque, une spécialité et trois parcours. Dès la campagne d’habilitation suivante (2009/2012), une nouvelle architecture générale a été retenue afin de renforcer la clarté et la lisibilité de l’offre de formation. Elle comportait alors trois spécialités et cinq parcours, auxquels se sont adjoints par la suite deux autres parcours particuliers à l’ENA, soit sept formations. Ces différents parcours, représentent la structure générale de la maquette pédagogique présentée dans ce document. Ils sont listés ci-dessous, avec mention entre parenthèse de leur(s) institut(s) de rattachement :

M1 Master 1 d’Administration Publique (MAP ; IPAG)

M2
Administration Comparée et Action Economique (ACAE ; IEP - ENA)
Administration Comparée et Gestion Publique (ACGP ; IEP - ENA)
Administrations Locales et Régionales en Europe (ALORE) (IEP)
Carrières et Actions Publiques (CAP ; IEP – HS)
Management et Gestion Publics (MGP ; IEP - EMS)
Management des Organismes Sociaux (MOS ; IPAG)
Management de la Performance Publique (MPP ; IPAG - IFCS)

En gras italique figurent les intitulés de formation qui ont évolué par rapport à la précéd ente habilitation.
Le contenu des formations est indiqué (infra) à la rubrique : débouchés.

Signification des sigles d’instituts de formation :
IEP : Institut d’Etudes Politiques
IPAG : Institut de Préparation à l’Administration Générale
EMS : Ecole de Management de Strasbourg
ENA : Ecole Nationale d’Administration
IFCS : Institut de Formation des Cadres de Santé de Strasbourg
HS : Hochschule für öffentliche Verwaltung (Kehl)

 

Compétences à acquérir

D’une manière générale : Maîtriser le cadre juridique des politiques publiques et des administrations ; Savoir préparer la prise de décision administrative par tous types de documents (budgets, note de synthèse, note administrative, évaluation..) ; Savoir diriger une équipe ; Maîtriser les structures et fonctionnements des différentes fonctions publiques ainsi que des organismes para-publics ; Savoir préparer et piloter la décision politique.

De façon plus spécifique :
  • Élaboration de la réglementation; contentieux; analyses juridiques
  • Gestion budgétaire et comptable (élaboration et suivi du budget); gestion des ressources humaines; marchés publics; sécurité des biens et des personnes; politique formation
  • Gestion du domaine public (manifestations, occupations commerciales du domaine public)
  • Analyse budgétaire; analyse des ratios de solvabilité de la collectivité; prospective financière et veille juridique et financière
  • Gestion des budgets; établissement de tableaux de bord mensuels; suivi des marchés publics et aide à la rédaction; gestion des contrats d'assurance, des impôts, de tout contentieux juridique
  • Pilotage, définition, mise en œuvre de politiques publiques; représentation de l'employeur auprès des partenaires; évaluation et coordination des politiques publiques confiées (logement, habitat et téléprocédures)
  • Tenue à jour du bulletin statistique des effectifs de la fonction publique; participation à la mise en place des organes consultatifs; participation à la mise à jour du fichier de gestion administrative des fonctionnaires
  • Suivi des associations et des collectivités dans le secteur de la petite enfance; conventionnement et études des subventions avec les partenaires; suivi des établissements d'accueil du jeune enfant, des centres sociaux...
  • Gestion de projets d’optimisation des dispositifs de scoring et de leur utilisation; évaluation de la maîtrise des risques identifiés dans l’entreprise; élaboration de plans de contrôle, rédaction de procédures transverses, élaboration de recommandations; identification des opérations et clients à risque; suivi et pilotage de la régularisation des dossiers; application des normes applicables en matière de lutte anti-blanchiment et de maîtrise des risques; conception de documents de synthèse
  • Suivi de la réglementation et de l'audit; instruction conjointe
  • Gestion matérielle et financière d’un établissement public ;
  • Analyse des contrats de droit public passés par les collectivités dans le cadre des travaux publics
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :120
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Le parcours type a pour objectif principal la formation des étudiants aux métiers de la fonction publique territoriale (catégorie A) accessibles par concours ou sous la forme d’emplois contractuels. Au-delà des collectivités territoriales, les employeurs potentiels sont aussi tous les organismes publics qui produisent des services publics pour celles-ci, ou encore les entreprises privées qui sont leurs prestataires et leurs conseils. Le parcours-type vise donc également la formation des étudiants à des emplois dans des organismes et entreprises dont l’activité est en relation étroite avec les administrations.
 

Compétences à acquérir

Avec le parcours type ALORE, les étudiants acquièrent les compétences propres aux cadres intermédiaires et supérieurs (capacité de rédaction et de synthèse, animation d’équipe et conduite de réunion, conduite du changement, pratique de langues étrangères…) dans un environnement administratif (connaissances juridiques de type droit administratif et de finances publiques, droit économique public…). Ces compétences et connaissances sont adaptées aux collectivités territoriales, et de manière générale aux différentes fonctions présentes dans le secteur local (administration générale ; fonctions managériales, financières ou comptables).

Formation professionnelle et compétences transversales :

a) Aspect formation professionnelle et compétences transversales


Trois éléments au moins concourent à l’acquisition de compétences transverses et à la formation professionnelle :
  • Les stages, de deux mois minimum (unité de professionnalisation), sont plébiscités par les étudiants. Grâce au réseau et à l’association des « anciens », l’ADIALO, les étudiants trouvent très facilement des stages. Certains stages sont d’ailleurs prolongés en cours de scolarité au-delà des deux mois et débouchent sur des embauches sous la forme contractuelle.
  • La forte implication des professionnels intervenants extérieurs, tous des professionnels reconnus dans le domaine des collectivités territoriales et qui sont pour l’essentiel d’anciens diplômés du Master et du DESS qui l’a précédé.
  • La forte implication de l’ADIALO et le réseau des anciens : l’ADIALO est composée de cadres supérieurs et dirigeants en poste dans les collectivités territoriales alsaciennes et mosellanes. Les étudiants bénéficient de plusieurs manifestations annuelles traditionnelles et de services privilégiés : le forum des métiers territoriaux, les soirées d’éc hanges avec des cadres territoriaux, les entraînements spécifiques au recrutement dans la fonction publique territoriale (sous forme de simulations), les offres de stage, les annonces de recrutement prévisionnel.
Il faut remarquer l’effet de réseau qui est particulièrement efficace.

b) Relations avec le milieu socio-professionnel, organismes partenaires

Le parcours type ALORE fait appel, à côté des enseignements académiques traditionnels dispensés par des enseignants-chercheurs, à des intervenants extérieurs qui sont tous des professionnels reconnus dans le domaine des collectivités territoriales et qui sont pour l'essentiel d'anciens diplômés du Master et du DESS qui ont précédé la spécialité ALORE.

Deux organisations internationales participent directement au contenu du parcours type en prenant en charge plusieurs enseignements :
  • Le Conseil de l’Europe (Alina TATARENKO et ALARCON, administrateurs) ;
  • L’Euro Institut (Anne THEVENET, Eddie PRADIER, Anne DUSSAP)
A leur forte implication s'ajoute celle de l’ADIALO et du réseau des anciens : l’ADIALO est composée de cadres supérieurs et dirigeants en poste dans les collectivités territoriales du Grand Est.

La formation est complétée par :
  • une conférence de rentrée, journée d’études (dans les cadre du PEAP)
  • une audience au Tribunal Administratif de Strasbourg
  • une audience de grande chambre à la CEDH
  • un forum des métiers (organisé par l’association des anciens, ADIALO)
  • des entraînements personnalisés à des entretiens d’embauche dans des collectivités (organisés par l’ADIALO)
  • un jeu de rôle sur la base d’une commande politique réelle (ex : commande politique de la Communauté de Communes de Munster pour la mise en place d’un schéma de mutualisation)
  • un séminaire d’une journée au Conseil de l’Europe (Congrès des Pouvoirs Locaux)
  • une v isite transfrontalière (en Allemagne ou en Suisse)
  • une visite de l’Assemblée Nationale (député invitant : Raphael Schellenberger, lauréat ALORE 2013).


 

Contact

Anne Koehl

Équipe pédagogique

Jean-Sebastien Kouzmin

Olivier Maetz

Thomas Livolsi

Marie Bucher

Christopher Murray

Jean-Sebastien Pietri

Hans-Martin Tschudi

Robert Hertzog

Pascale Cornu

Hocine Sadok

Evelyne Erdmann

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :120
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):8

Objectifs du programme

Parcours généraliste et pluridisciplinaire créé en septembre 2005, destiné à la formation aux carrières de la fonction publique et des organismes publics ou parapublics nationaux, qu’il s’agisse de l’Etat ou des organismes de santé et de sécurité sociale. Les fonctions visées sont celles de cadre d’administration générale. La majeure partie des emplois concernés sont recrutés par concours.
 

Compétences à acquérir

Être capable de diriger une équipe ou une réunion et animer une équipe de travail
Savoir rédiger un rapport de synthèse ou une note administrative en conformité avec la réglementation
Savoir prendre des décisions de politique publique, évaluer une situation administrative
Maîtriser la réglementation en vigueur
Maîtriser les enjeux macro-économiques des politiques économiques et structurelles
Maîtriser les enjeux européens de mise en œuvre des politiques publiques
Etre capable de jugement organisationnel
Etre capable de proposer des solutions praticables face à un problème administratif
Pouvoir suivre ou piloter un dossier en langue étrangère
Comprendre un compte ou un budget administratifs
 

Contact

Damien Broussolle

Anne Koehl

Équipe pédagogique

Enrique Uribe Carreno

Jochen Sohnle

Rene Kahn

Benjamin Baldous

Francois Lafarge

Virginie Roiron

Remy Carbonnier

Adam Ffoulkes Roberts

Valérie Lozac'H

Fabienne Muller

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :120
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):12

Objectifs du programme

Ce parcours est essentiellement destiné aux carrières managériales d’encadrement et de pilotage (comptabilité, finance, ressources humaines, marketing, évaluation-audit, montage de projet), dans les administrations ou les organismes publics et parapublics, quels qu’ils soient. Le parcours forme également de futurs consultants de cabinets œuvrant en appui des administrations et des cadres d’entreprises ou d’associations travaillant en contact étroit avec l’administration. Les emplois visés font l’objet d’entretien de recrutement.
 

Compétences à acquérir

  • Savoir conduire un projet
  • Rédiger un écrit analysant une situation concrète dans une organisation en lien avec des concepts académiques
  • Formuler le diagnostic d’une situation de gestion en mobilisant les outils et concepts pertinents issus des différentes branches de la gestion : stratégie, finance, marketing, GRH, économie et droit.
  • Proposer et justifier des plans d’action en mobilisant les outils et concepts pertinents issus des différentes branches de la gestion : stratégie, finance, marketing, GRH, économie et droit.
  • Maîtriser la démarche de la commande publique
  • Savoir évaluer une politique publique et proposer des pistes d’action

Contact

Anne Koehl

Damien Broussolle

Équipe pédagogique

Benjamin Baldous

Virginie Roiron

Benjamin Chevalier

Enrique Uribe Carreno

Publics visés

Le public visé concerne les étudiants souhaitant s’engager dans une carrière relevant d’activités administratives à tous les niveaux (entreprises, associations, administrations publiques).
Ils doivent disposer d’un solide socle de connaissance dans le domaine des Affaires Publiques et avoir abordé ses problématiques à travers le droit, l’économie, la gestion.
 

Pré-requis obligatoires

Pour les étudiants inscrits au titre du Master 1 dans une autre mention de Master que la mention Administration Publique ainsi que pour les étudiants en provenance d’une autre Université que l’Université de Strasbourg, un contrôle des attendus sera opéré comme suit : Connaissances validées en droit public français et finances publiques.

Pré-requis obligatoires

Pour les étudiants inscrits au titre du Master 1 dans une autre mention de Master que la mention Administration Publique ainsi que pour les étudiants en provenance d’une autre Université que l’Université de Strasbourg, un contrôle des attendus sera opéré comme suit : Maîtrise des fondamentaux du droit, essentiellement public et/ou de l’économie et/ ou des sciences administratives. Facultés suffisantes en anglais ou en allemand pour suivre un enseignement et travailler dans cette langue. Capacités d’initiative et d’autonomie. Rédaction et expression correctes, argumentation cohérente, style intelligible.

Pré-requis obligatoires

Pour les étudiants inscrits au titre du Master 1 dans une autre mention de Master que la mention Administration Publique ainsi que pour les étudiants en provenance d’une autre Université que l’Université de Strasbourg, un contrôle des attendus sera opéré comme suit : Les candidats doivent maîtriser au moins une langue étrangère. Certains enseignements du Master 2, peuvent faire appel à un usage courant de cette langue étrangère. Niveau équivalent à une licence en gestion. Expérience pratique (stage) en lien avec le master.

Débouchés

Les débouchés concernent les trois fonctions publiques, les organismes à caractère administratif qui gravitent autour des administrations (Pôle emploi, OPHLM, Associations diverses, Organismes sanitaires, sociaux et de santé…), mais aussi certaines entreprises, notamment de réseau, qui relèvent d’une régulation publique (anciens services publics - SIEG, Cabinets de consultants ou d’évaluation…), y compris les Services Sociaux d’Intérêt Général. Les postes visés correspondent aux fonctions d’encadrement, de décision et de pilotage (attaché administratif, inspecteur des finances publiques, cadre hospitalier ou de sécurité sociale, commissaire de police, chargé de mission, consultant junior, attaché financier ou comptable…).

Selon le secteur d’activité concerné le recrutement s’effectue sur concours ou recrutement direct. Bien que les Masters 2 ne soient pas à proprement parler des préparations aux concours, chaque année des étudiants réussissent un concours et obtiennent leur diplôme de façon simultanée.
 

Poursuite d'études

Thèse en droit ou en gestion (Master 2 ALORE et MGP), écoles d’application des administrations (ENA, INET, EN3S, EHESP, IRA …), Collège de Bruges.
 

Poursuite d'étude

Les diplômés ont vocation à entrer dans la carrière professionnelle, immédiatement après la fin de la scolarité ALORE, sous la forme d’emplois contractuels. Ils ont vocation à se présenter au concours d’attaché territorial, les années où celui-ci est organisé (tous les deux ans, les années paires).
Néanmoins, chaque année, des étudiants du parcours sont candidats au Collège Européen de Bruges…et sont retenus (2 en 2017/2018) ou à la Prépa ENA-INET de l’IEP de Strasbourg (1 à 2 étudiants retenus chaque année).
 

Codes Rome

  • K1205 - Information et médiation sociale
  • K1404 - Mise en œuvre et pilotage de la politique des pouvoirs publics
  • K1502 - Contrôle et inspection des Affaires Sociales
  • K1802 - Développement local
  • M1503 - Management des ressources humaines

Poursuite d'étude

Ecoles d’application de l’administration (ENA, IRA, EN3S, EHESP)

Codes Rome

  • K1401 - Conception et pilotage de la politique des pouvoirs publics
  • K1403 - Management de structure de santé, sociale ou pénitentiaire
  • K1404 - Mise en œuvre et pilotage de la politique des pouvoirs publics
  • K1502 - Contrôle et inspection des Affaires Sociales
  • K1704 - Management de la sécurité publique

Poursuite d'étude

Doctorat si l’étudiant remplit les conditions d’accès
Formation post concours administratif
 

Codes Rome

  • K1401 - Conception et pilotage de la politique des pouvoirs publics
  • K1403 - Management de structure de santé, sociale ou pénitentiaire
  • K1404 - Mise en œuvre et pilotage de la politique des pouvoirs publics
  • K1503 - Contrôle et inspection des impôts
  • K1602 - Gestion de patrimoine culturel

Structure et organisation pédagogiques

Au niveau M2 la mention comporte cinq parcours qui visent à répondre à des besoins particuliers et dont certaines formations ont pu être créées antérieurement à l’existence de la mention. Les formations sont rattachées à des instituts différents qui se trouvent parfois géographiquement éloignés. Des collaborations telles des cours mutualisés existent toutefois entre plusieurs d’entre-elles :
  • Administration Comparée et Action Economique (ACAE ; IEP - ENA)
  • Administration Comparée et Gestion Publique (ACGP ; IEP - ENA)
  • Administrations Locales et Régionales en Europe (ALORE) (IEP)
  • Carrières et Actions Publiques (CAP ; IEP – HS)
  • Management et Gestion Publics (MGP ; IEP - EMS)
  • Management des Organismes Sociaux (MOS ; IPAG)
  • Management de la Performance Publique (MPP ; IPAG - IFCS)

Les enseignements mutualisés sont détaillés dans le descriptif propre à chaque formation et indiqués de façon globale dans le schéma ci-dessous.
 

Programme des enseignements

Administrations locales et régionales en Europe (ALORE)

Carrières et action publiques (CAP)

Management et gestion publics (MGP)

Contact

Institut d'Etudes Politiques

47 AVENUE DE LA FORET NOIRE
67082 STRASBOURG
0368858400

Damien Broussolle