Histoire de l'IEP

Strasbourg : le plus ancien Institut d'Etudes Politiques après Paris

Afin de réformer la formation des élites au lendemain de la débâcle de 1870/1871 et de permettre le redressement national, E. Boutmy, profitant du contexte de renouvellement républicain et intellectuel, crée en février 1872 l'École libre des sciences politiques. C'est de l'abréviation de ce nom que naît la terminologie "Sciences Po".

Les innovations de cette institution vont poser les bases pédagogiques des futurs Instituts d'Etudes Politiques en faisant par exemple, pour la première fois, intervenir dans les cursus d'enseignement des praticiens de la politique (hommes d'Etat, diplomates, etc.) à côte d'universitaires reconnus, mais en mettant aussi en place une coopération appuyée avec des universités étrangères ou encore en donnant une place de choix à l'étude des sociétés contemporaines.

En 1945, mus par leur volonté de réforme et par la nécessité de la modernisation administrative de la France, les responsables du GPRF créent l'ENA. Ils réforment également l'Ecole libre des Sciences Politiques et la formation initiale en matière d'administL'IEP Strasbourgration publique. Sont ainsi créés simultanément l'Institut d'Etudes Politiques de l'Université de Paris et, pour le soutenir, la Fondation Nationale des Sciences Politiques. Une double évolution s'amorce, annonçant à la fois la démocratisation (ouvrir les enseignements à d'autres publics que ceux des lycées parisiens) et la décentralisation. C'est ainsi que, la même année, est créé par décret l'Institut d'Etudes Politiques de l'Université de Strasbourg, premier IEP de province. A sa suite, 7 autres Instituts vont être créés (1948 : Bordeaux, Grenoble, Lyon et Toulouse - 1956 : Aix - 1991 : Lille et Rennes), mais seul celui de Strasbourg est encore aujourd'hui pleinement intégré à une université.

Les nouveautés pédagogiques de l'ancienne Ecole Libre continuent à perdurer dans l'esprit Sciences Po d'aujourd'hui. En prise avec son temps, cette formation a su s'adapter au monde contemporain et devancer les besoins, aussi bien dans le domaine de la recherche que dans celui de la formation professionnelle. D'abord diplôme de préparation aux concours de la fonction publique en 3 ans, le diplôme de Sciences Po passe en 5 ans en 2005, pour se conformer à la réforme LMD et intégrer les codes européens.

Les enseignements dispensés à l'IEP sont pluridisciplinaires : droit, économie, gestion, histoire, science politique, géographie, langues, marketing, ... La division du cursus en 3 années "généralistes" puis deux années de professionnalisation permet de développer des profils de spécialistes (en éco-fi, administration publique ou en relations internationales pour Strasbourg) dotés d'une culture générale (politique et historique) qui les démarque des formations traditionnelles, leur permettant d'avoir un regard transversal sur les missions qu'ils sont amenés à gérer. C'est sur cette capacité particulière d'expertise, que se reconnaît depuis toujours la plus-value Sciences Po.

Tranches d'histoire ! La vie de l'Institut d'Etudes Politiques de Strasbourg au fil du temps.